Qu’est-ce que l’humidité ascensionnelle ?

L’humidité ascensionnelle est due le plus fréquemment à l’eau qui provient des sous-sols par remontée capillaire et se remarque souvent sur le bas des murs du rez-de-chaussée en première intention.

Elle est plus souvent présente dans les habitations anciennes qui n’utilisaient pas encore de bande d’étanchéité lors de leurs constructions. 

Elle peut aussi survenir dans les constructions plus récentes dû à des sols particulièrement humides ou des revêtements poreux qui aspirent l’eau dans les murs et dont la remontée peut atteindre 1,20 m de hauteur dans les murs.

Quels sont ses symptômes ? 

Les signes de remontées capillaires sont assez nombreux et vite présents tant que la structure touchée est visible et non recouverte par un habillage.

  • Humidité ambiante plus importante.
  • Présence de taches d’humidité ou de moisissure sur les murs. 
  • Développement de dépôt blanchâtre sur le bas des murs.
  • Altération des matériaux de construction. 
  • Altération des peintures et plafonnage.

Comment arrêter l’humidité ascensionnelle ?

Si votre habitation est touchée, vous devez faire appel à un spécialiste sauf si c’est votre métier.

Le traitement le plus fréquent pour en venir à bout consiste à injecter  un produit spécifique dans le mur qui crée une barrière d’étanchéité. 

Avant tout traitement, il est indispensable d’en connaître la cause sinon l’humidité ascensionnelle va toucher d’autres murs de votre habitation en contournant l’infiltration effectuée.  

Pour plus d’informations consultez notre article sur les solutions de l’humidité ascensionnelle 

Quelles sont les conséquences de l’humidité ascensionnelle ?

Pour la structure :

Une présence d’humidité ascensionnelle doit être traitée sinon elle va engendrer l’apparition de salpêtre, de moisissures ou de champignons dans votre habitation qui peuvent vite dégrader vos structures. 

Pour la santé :

Vivre dans un environnement trop humide n’est pas bon pour notre santé. 

Si vous êtes prédisposé aux douleurs articulaires ou infections pulmonaires,l’environnement humide va favoriser l’atteinte. Vous allez devoir favoriser la ventilation de l’air ambiant  et son réchauffement pour vous sentir plus confortable.

Comment lutter contre l’humidité ascensionnelle dans la maison ?

  • Ventiler et aérer toute la maison chaque jour pour éviter la stagnation d’humidité dans l’air ambiant et ôter la mauvaise odeur qu’elle peut créer.
  • Utiliser un déshumidificateur d’air pour revenir à des normes en dessous de 65% d’humidité de l’air ambiant. 
  • Maintenir une bonne température de la maison 
  • Faites appel à un spécialiste pour qu’il effectue un diagnostic et vous propose de remédier à cette humidité.

À ne pas faire sur un mur attaqué par l’humidité ascensionnelle

Si vous ne traitez pas la cause et que vous utilisez ce que l’on appelle des “cache-misère”, vous ne faites que fuir la situation et altérer votre structure et votre bien être.

  • Ne recouvrez pas vos murs avec des panneaux d’isolation ou rouleau de fibre de verre. 
  • Repeindre un mur humide est une tâche compliquée. Vous allez non seulement avoir des bouts de mur sur votre rouleau de peinture et dès le séchage, les tâches vont apparaître à nouveau. 
  • On conseille toujours de ne pas laisser une habitation refroidir, mais la surchauffer va aussi augmenter le taux d’humidité de l’air ambiant. Chauffer l’air ambiant va créer une évaporation d’eau  va créer de la condensation sur les surfaces les plus froides tels que les fenêtres et les murs froids.

Vous avez des problèmes de remontée capillaire dans votre maison ?

Daumus vous propose une étude personnalisée gratuite qui va permettre d’établir un diagnostic de la cause.

Notre équipe vous propose ensuite le service le plus adapté à vos besoins pour venir à bout de votre humidité.

Un problème d’humidité ?