Quel est le problème d’humidité de votre maison ?

Véritable fléau dans une habitation, un problème d’humidité doit être immédiatement identifié et traité, afin qu’il ne puisse pas se propager au reste de la maison et altérer aussi bien la santé de ses occupants que la structure du bâti. Sans oublier le poids économique d’une facture d’énergie plus conséquente, afin d’atteindre la température de confort, nécessairement plus élevé dans une maison humide. Dans la plupart des cas, le concours d’un professionnel vous permet de trouver une solution adaptée et surtout pérenne, car il ne suffit pas de s’occuper uniquement de la partie émergée de l’iceberg…

Les principaux problèmes d’humidité d’une habitation

Les mauvaises odeurs

Si des odeurs désagréables subsistent dans votre maison, c’est que vous avez un problème d’humidité. Commencez par aérer quotidiennement les différentes pièces du logement pendant une dizaine de minutes, été comme hiver. Cette ventilation naturelle va permettre de chasser l’air chargé d’eau pour le remplacer par un air sec, plus sain pour ses occupants, moins destructeur pour la maison.

La condensation

Le phénomène de condensation intervient lorsque l’eau à l’état vapeur entre en contact avec des parois froides, comme les vitres des fenêtres ou les murs : elle se transforme alors en eau liquide qui fait augmenter le taux d’humidité de la pièce. Cet état altère la santé des occupants (maux de tête, irritation des yeux ou de la peau, accentuation de la fatigue…) et contribue à la formation de moisissures, sécrétant des substances parfois toxiques. Sans oublier les dégâts causés au bâti à partir d’un problème d’humidité (effritement du plâtre ou du papier peint, de la boiserie, altération des matériaux…).

Les infiltrations d’eau

Comme son nom le laisse supposer, une infiltration d’eau permet à l’eau de pluie de pénétrer dans l’habitation – que ce soit par les parois, par les fenêtres ou par la toiture. Il suffit de microfissures (ou fissures), d’une fuite dans vos canalisations, d’une détérioration de l’étanchéité à l’extérieur, de gouttières bouchées, du vieillissement des joints, d’une porosité accrue des matériaux… Régulièrement, il faut inspecter son habitation – d’autant plus, après de fortes pluies – afin de repérer les signes d’une infiltration d’eau : les auréoles brunâtres sur les murs, un plafond humide, le pourrissement des boiseries, une peinture qui s’écaille…

Les tâches d’humidité

Plus globalement, toute tâche d’humidité doit vous alerter, même s’il convient de bien distinguer les taches fraîches des taches anciennes. Souvent découvertes après un dégât des eaux, les premières adoptent une couleur très légèrement différente de celle du mur : traitées rapidement, elles peuvent sécher et rester sans trace. Les secondes, à l’aspect brunâtre, signalent un problème d’humidité bien installé. À noter que lorsqu’elles sont accompagnées d’une poudre blanchâtre (salpêtre), elles révèlent un souci encore plus ancien et une remontée capillaire.

Les traitements d’humidité à envisager

Pour combattre l’humidité des murs efficacement, il est vivement recommandé de solliciter des professionnels, comme Daumus : des experts dotés d’une solide expérience dans le domaine et parfaitement habilités à traiter ces problèmes et à choisir le traitement contre l’humidité adéquat. Sans oublier ses actions tournées vers une gestion durable des ressources et le respect des personnes…

La ventilation

Les problèmes d’humidité diminueront avec une maison bien ventilée, avec une circulation parfaite entre l’intérieur et l’extérieur de l’habitation. En Belgique, il existe 4 systèmes de ventilation centralisés agréés, désignés par les lettres A, B, C et D :

  • Alimentation et évacuation naturelles (A) : un système sans aide mécanique où des grilles de ventilation apportent l’air sec et frais de l’extérieur, pendant que l’air vicié s’échappe par une gaine verticale présente dans les pièces humides.
  • Alimentation mécanique et évacuation naturelle (B) : un ventilateur achemine l’air frais à l’intérieur, qui sera rejeté par les huisseries, comme le système A.
  • Alimentation naturelle et évacuation mécanique (C) : à l’inverse de l’option B, l’apport de l’air sec est naturel, quand un système de ventilation installé dans les pièces humides, aspire l’air vicié vers l’extérieur.
  • Alimentation et évacuation mécaniques (D) : ici, toute la gestion de l’air se fait par un réseau de conduites installé dans l’habitation.

La peinture contre les problèmes d’humidité

Lorsque le problème d’humidité a fait apparaître des taches et des auréoles sur les murs et les plafonds, il est possible d’appliquer une peinture spéciale, offrant à la pièce une couche étanche. Applicable sur toutes les surfaces (brique, mortier, ciment…), avec de nombreux coloris et finitions à disposition, il faut toutefois savoir qu’elle contient des polluants, néfastes aussi bien pour l’environnement que pour votre santé. Sans oublier la forte odeur associée, qui reste difficile à évacuer… Sans compter que l’application de cette peinture anti-humidité ne peut pas régler le problème de fond, elle ne fait que traiter sa partie visible…

L’hydrofuge en façade

Pour combattre l’humidité des murs, efficacement, la surveillance régulière de l’habitation ne doit pas être uniquement concentrée sur l’intérieur : l’entretien de la façade est essentiel, pour prévenir tout problème – que ce soit face aux intempéries, à la porosité des matériaux au fil des ans, aux infiltrations d’eau… Traditionnellement, l’hydrofuge est un imperméabilisant sans couleur, qui ne peut donc pas altérer l’apparence de vos murs extérieurs. Ici, il existe deux familles de produits : le premier à base de solvant, des résines organométalliques nocives pour l’environnement ; le second à base d’eau, de résines acryliques et de silane-siloxane, inodores et respectueux de la terre comme des humains.

La barrière étanche par injection

Aujourd’hui, les constructions récentes abritent une membrane posée entre les fondations et la maison afin d’éviter que l’humidité des sous-sols ne pénètre dans les murs. Mais, ce problème d’humidité ascensionnelle peut intervenir dans les habitations plus anciennes, moins bien isolées. Pour un traitement aussi efficace que durable, il est impératif de faire appel à un professionnel, car l’opération réclame expérience et minutie. Une fois l’injection réalisée, la solution forme une barrière étanche qui protègera la maison.

 

Habilité à traiter tous problèmes d’humidité depuis plus de 30 ans, Daumus vient chez vous pour intégrer les caractéristiques de votre logement, identifier la cause et déterminer la solution la plus adaptée pour un résultat durable. À l’issue de notre intervention, nous vous délivrerons une attestation d’assèchement nous engageant, par écrit, sur le travail effectué. Confiants sur nos prestations, nous n’avons aucune difficulté à vous offrir cette garantie.

Un problème d’humidité ?